LA DIVINE

de WU Yonggang

Avec Ruan Lingyu

1934 - 80 min.

Sorti en salle à Shanghai en 1934, La divine est le chef d’œuvre de la production réaliste chinoise des années 30. Le titre est un nom métaphorique qui désigne une prostituée, personnage principal de l’histoire. Le film illustre la condition de ces femmes à travers le destin de l’une d’entre elles qui essaie d’élever son enfant dans la dignité dans la Shanghai chaotique des années 30. Malheureusement, les parents des élèves de l’école fréquentée par son fils font pression pour qu’il soit renvoyé. Malgré la compréhension du directeur de l’établissement, la jeune femme est obligée de partir. Mais elle n’est pas au bout de ses peines….

La divine est un film magnifique et l’interprétation de l’actrice principale, Ruan Lingyu, y est certes pour beaucoup. Sa seule présence illumine l’écran. Actrice extraordinaire, un talent naturel bouleversant dans toutes ses interprétations, Ruan Lingyu entre dans la légende en se suicidant à l’âge de 25 ans seulement, quelques mois après la fin du tournage de ce film. Elle laisse ses fans dans le désarroi ; nombre d’entre eux, d’ailleurs, la suivent en se suicidant après avoir vu sa dernière et, peut-être, sa meilleure apparition à l’écran.

Le réalisateur Wu Yonggang, comme il est souvent le cas dans les films de cette période, s’est inspiré d’un drame hollywoodien, Blond Venus (1932), le célèbre film de Joseph Von Stenberg, interprété par la… divine Marlène Dietrich.

La divine est aussi le film de transition en Chine entre le cinéma muet et le cinéma sonore.


Début de la projection: 20h30
Lieu: Centre Culturel Français, Gongti Xi Lu (plan ci-dessous)
Participation: 50 rmb pour les membres de Pékin-Accueil, 60 pour les non-membres

Plan d'accès au CCF (cliquer pour agrandir):
Plan_d_acces_CCF