Le Tibet, entre éternité et éoliennes,
                Une promenade à travers le pays des neiges

                                                                        

                                           Conférence illustrée par Eric Meyer

                                 Jeudi 24 septembre à 20h30 au  Centre Culturel Français

Quel est ce territoire grand comme trois fois la France qui fait tant parler de lui et suscite à travers le monde tant de passions ?
Journaliste, analyste et écrivain, depuis 22 ans en poste à Pékin, Eric Meyer a reçu il y a 12 mois le rare permis pour visiter le Toit du monde. Durant 15 jours entre Lhassa, Shigatze et Gantze, selon un itinéraire de son choix, il a découvert le plateau tibétain, ses villes, ses campagnes, ses fermes, mais aussi ses écoles et ses hôpitaux. Il a rencontré nombre de fonctionnaires d’administrations aussi différentes que celles de l’eau, de l’environnement ou de l’université locale. Il a découvert une société très originale, colorée et complexe, échappant à toute analyse conventionnelle, celle des Tibétains de l’exil comme celle du pouvoir central. Il y a retrouvé la poésie, la truculence, l’hospitalité, et la spiritualité nourrie par l'air vivifiant et la lumière de ce monde à part.

L'accompagnait dans cette découverte Laurent Zylberman, photographe professionnel (cf photo en pièce attachée) .

Eric Meyer vous propose  de refaire le périple, avec le support des magnifiques prises noir et blanc de Laurent, et de quelques pages du livre que lui-même prépare sur le territoire autonome.

Eric MEYER est en poste à Pékin depuis septembre 1987. Il est diplômé de la Sorbonne en lettres classiques et en philologie germanique. Il a fait toute sa carrière en tant que journaliste et écrivain entre la France, la  Belgique – Bruxelles auprès de l’Union Européenne, et la Chine.
Il est le correspondant en Chine pour différents médias français (Ouest France / DNA/ Sud Ouest), suisses (Tribune de Genève), belges (RTBF).
Il est aussi rédacteur au "Vent de la Chine", la lettre d'information de référence dans le monde francophone des affaires en Chine.   
Eric Meyer  est l’auteur de 7 livres sur la Chine, dont "Sois riche et tais toi" (Robert Laffont, 2002), "Voir la Chine du haut de son cheval" (2004, L’Aube), et "Bon chat chinois prend la souris" (Le Seuil, janvier 2008). 
Il est en préparation de son futur livre sur le Tibet, dont il s’apprête à vous dévoiler ici quelques pages.

A l'occasion de cette conférence, seront mises en vente quelques photos de Laurent Zylberman. Le produit de cette vente sera reversé à deux ONG dont Eric Meyer et Laurent Zylberman ont su apprécier l'action menée sur place:      

Global Nomad,

  ONG crée par Marion Chaygnaud, guide de montagne à Lhassa, et « filiale de Global Nomad : « Hope Corner » (le « coin de l’espoir »).
Hope Corner organise la rencontre hebdomadaire de jusqu’à 100 Hans et Tibétains, à l’aide de volontaires et de six permanents. Organise egalement gratuitement des cours de yoga, des stages d’atelier théâtre (en anglais, ou en tibétain), des échanges linguistiques. Chaque samedi soir à Lhassa, un écrivain, agronome, médecin ou autre invité du « English corner » introduit un sujet dans un anglais simple, puis les jeunes Chinois et Tibétains débattent dans cette langue, «le meilleur des terrains remarque M., parce que neutre »,.
Le dimanche, les volontaires de Hope corner se rendent dans les internats de collèges de petites villes pour aider les enfants à faire leurs devoirs ou les faire jouer : théâtre, football, tout ce qui peut les arracher à leur isolement.
Parmi d’autres activités  Global Nomad compte « Highland trekking initiative », qui sensibilise les agences de voyage locales au respect de l’environnement et des communautés villageoises.
Une autre initiative de Global Nomad encourage l’éco-artisanat –la fabrication de produits traditionnels à la ferme, écoulés sous le label du commerce équitable. GN forme les instructeurs techniciens, les revendeurs, chaînes commerciales,  et leur offre son label ainsi que des partenariats.

Braille without borders

Fondation d’origine allemande (Sabryie Tenberken) qui a créé le braille en tibétain et ouvert deux homes pour jeunes aveugles tibétains, à Lhassa et Shigatze (Bianhui).  Michael Parent, montréalais anglophone, 65 ans, en est le responsable à Bianhui . Ce centre entièrement autonome héberge et forme 30 jeunes aveugles, produit sa nourriture, vit des ventes de ses produits artisanaux. En 3 ans, les jeunes apprennent à lire, à écrire, et se forment à  un métier : fromagerie ou tapisserie. Cette action est basee sur la philosophie de Sabriye Tenberken " libérer les enfants aveugles du stigmate très fort au Tibet de leur handicap."

[1] www.globalnomadltd.com
[2]  www.braillewithoutborders.org

   

Meyer_Eric
       Eric Meyer                     
photo_Laurent_Zylberman_Tibet
  Photo Tibet de Laurent Zylberman