L’écriture chinoise : structure et évolution

présenté par Sic-Wah Yip

Jeudi 4 février 2010
au CCF à 20h30

En Occident, on appelle communément l’écriture chinoise « idéogrammes ». Cette appellation n’est pas entièrement erronée, mais il est important pour les amoureux de la langue chinoise de savoir que les idéogrammes ne forment qu’une mineure partie des sinogrammes ou caractères chinois (seulement 500 signes environ sur les plus de 85 000 recensés dans L’Océan des sinogrammes, le 中華字海 Zhōnghuá zì hǎi, 1994).  Cet exposé  vise à proposer un aperçu, court certes, mais qui se veut précis et concis  sur la structure de ces symboles dont chacun possède sa propre généalogie au moins depuis le 14ème siècle av. J.-C.  L’auteur   espère ardemment que son propos pourra susciter sinon intensifier l’amour de l’auditoire pour ce patrimoine de l’humanité qu’est l’écriture chinoise qui n’appartient pas seulement aux Chinois. 

Sic-Wah Yip

Est professeur agrégé de chinois et actuellement enseignant du second degré au Lycée Français International de Pékin.
Il fut auparavant  chargé de cours à l'Université Paris VII et  formateur associé à l'IUFM et au Rectorat de Paris.